A l’occasion du 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso organisé cette année par l’Association Faso-Zekola et fêté en différé à Casal di Principe par les ressortissants du Burkina Faso en Italie le 15 décembre 2018, le Maire de la Commune de Casal di Principe et le Préfet de la Province di Caserta in Campagna ont répondu à l’invitation des burkinabè en honorant la cérémonie de leur présence.

 

A la grande surprise de tous, les deux autorités ont dit des choses dignes d’être portées à la connaissance des burkinabè d’Italie et ceux du monde entier.

Le Maire de Casal di Principe, M. Renato Franco NATALE, dans son allocution a dit en substance trois choses importantes :

  • Après avoir apprécié l’invitation qui lui a été faite, il a félicité les burkinabè vivant dans sa commune en précisant qu’il n’a jamais vu de burkinabè impliqué dans une histoire de délinquance ;
  • Il a ensuite demandé pardon aux burkinabè pour tous les comportements xénophobes de quelques italiens à leur endroit ;
  • Il a enfin demandé pardon pour tous les européens qui exploitent l’Afrique et l’appauvrissent, créant ainsi le flux d’émigration périlleuse vers la recherche d’une vie meilleure loin de chez eux.

 

A sa suite, Monsieur le préfet de la Province de Caserta in Campagna, Docteur Raffaele RUBERTO, tout en entérinant l’entièreté du propos du Maire, a étonné lui aussi l’assemblée par trois paroles fortes :

  • Il était étonné de savoir, d’après les sources diplomatiques du Burkina Faso, qu’il y a entre 40.000 et 50.000 burkinabè en Italie ; et pour lui, s’ils sont si nombreux en Italie et qu’on ne les voit pas, c’est qu’ils sont à la tâche ;
  • Il a donc félicité les burkinabè qui vivent en Italie en reconnaissant sincèrement qu’ils sont des travailleurs ; ils ne sont pas des mendiants ;
  • Enfin, il a exprimé son souhait d’encourager les employeurs italiens pour que ceux-ci offrent des salaires justes et dignes aux burkinabè vivant en Italie et spécialement dans sa région.

 

Après avoir entendu ces paroles - dans un contexte où la politique italienne actuelle est très sévère envers les migrants -  tout burkinabè est vraiment encouragé à garder son intégrité et à la promouvoir davantage où qu’il soit. C’est cela être descendant de Thomas SANKARA, lui-même descendant de nos ancêtres qui portaient cette intégrité au cœur.

 

On pouvait compter près de 300 burkinabè à cette fête de l’indépendance, à laquelle ont participé madame l’ambassadeur près le Quirinale Joséphine OUEDRAOGO, le représentant de l’ambassadeur près le Vatican M. Edouard OUEDRAOGO et le Consul de Milan M. Pascal Martin OUEDRAOGO, le Président de la Fédération des Associations Burkinabè en Italie (FABI) M. Mahamadi DABRE, des délégué CSBE, des présidents d’Associations burkinabè. La cérémonie a connu aussi la présence de sympathisants importants tels que des représentants d’Associations Italiennes qui aident les migrants, des Avocats italiens qui défendent des causes de burkinabè en justice, des partenaires comme Turkish Airlines etc…
 

Abbé Augustin BASSOLE

Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Des autorités italiennes expriment leur fierté pour les burkinabè qui vivent en Italie
Retour à l'accueil