SIGNIS est l’Association catholique mondiale pour la communication. 
SIGNIS a été présente à la 26ème édition du FESPACO qui est le Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou qui s’est déroulé du 23 février au 02 mars 2019 et qui a commémoré ses 50 ans d’existence.
SIGNIS, pour sa 22ème fois, a octroyé un prix composé de 2.000.000 frs CFA (autour de 3000 Euros) plus un Trophée et un Certificat

Le Jury, qui était composé de : 

  • Mme Viviane TIENDREBEOGO, journaliste, chef de station RTB-Zénith, membre de l’UCAP-Burkina Faso,
  • M. Gérard MARION, Directeur-fondateur du Festival Lumières d’Afrique de Besançon, en France et critique de cinéma,
  • M. Louis Achille YAMEOGO, Conseiller des Affaires culturelles et chargé de mission au ministère de la Culture, des arts et du tourisme au Burkina Faso. Il a été le représentant du FESPACO dans ce jury,
  • Abbé Roger SEOGO, Directeur de la communication du diocèse de Banfora, membre de l’ARCB,
  • Abbé Paul DAH, Chargé de communication à la conférence épiscopale Burkina-Niger et membre de l’ARCB et de l’UCAP-B, 

a donné son appréciation finale à travers ces lignes : 
« Pour son originalité dans le traitement d’un thème qui nous concerne tous, avec humour, dérision et respect, le film aborde la difficulté des relations générationnelles, le poids de la tradition, la solitude face à un événement majeur,  les carcans des religions et la cupidité du genre humain.
Porté par des acteurs talentueux et sincères, un scénario haletant et  rebondissant, le film est accessible au plus grand nombre.
Le jury à l’unanimité a été touché par le parcours tumultueux de Pierre, et a décidé d’attribuer le prix du jury SIGNIS à DUGA (LES CHAROGNARDS) réalisé par Abdoulaye DAO et Hervé Eric LENGANI du Burkina Faso.»


En plus de ce prix, et comme à l’accoutumée, le Jury a fait une mention spéciale pour reconnaître au moins la valeur d’un autre film ; ceci pour encourager les réalisateurs dans l’effort de la défense des valeurs humaines dans leurs réalisations. Et pour cette édition voici l’appréciation du jury : 
« Pour un film parfaitement maîtrisé au niveau de sa réalisation, de la mise en scène et de la quête de vérité d’un père, pour le combat de deux femmes aux réalités différentes, pour la résistance active et passive face à l’adversité et pour la vigilance au quotidien à laquelle nous invite le réalisateur, le jury a décidé d’attribuer une mention spéciale au film FATWA du réalisateur Mahmoud Ben Mahmoud de Tunisie. »


Pour mémoire, à la dernière édition du FESPACO, la 25ème qui s’est déroulée en mars 2017, le vainqueur de ce Prix était le film The Lucky Specials, du réalisateur Sud africain REA RANGAKA.


 

Retour à l'accueil