Le Lundi 10 décembre, à la veille du 47ème anniversaire de l'Indépendance du Burkina Faso, on a procédé à de nombreuses décorations. Il est bien vrai que la décoration est un signe de la reconnaissance du bien que l'on fait à la patrie et aussi un signe d'encouragement  pour les citoyens à se donner davantage pour le bien-être de la nation. Cependant, il faut faire souvent attention pour que cette distinction ne soit pas utilisée à un but politique. C'est pourquoi, nous posons une inquiétude à la décoration de la Commission Nationale "Justice et Paix" du Burkina, cette personne morale représentée par son secrétaire général l'abbé Anatole TIENDREBEOGO.
Il faut songer à rester vigilant, sinon, le combat de cette commission qui n'est arrivée au Burkina qu'en 2001 ne sera que dans la parole et ne poura jamais atteindre son but si cette commission se laisse flatter par le pouvoir. A bon attendeur, salut!

Retour à l'accueil