Dans un village Africain, deux voleurs décident de se servir dans une plantation d'avocatiers.

A proximité de cette plantation il y a un cimetière et une église catholique.

A minuit ces derniers se livrent à leur besogne et décident de se partager équitablement le butin à l'intérieur du cimetière.

Ils mettent donc les avocats dans des sacs et les ramènent dans le cimetière.

Lors du transport des sacs deux avocats s'échappent des sacs et tombent à l'entrée du cimetière, alors ils décident de les récupérer à la fin du partage lorsqu'ils repartiront.

Ils arrivent donc au milieu du cimetière et commencent le partage des avocats, en disant « UN POUR TOI, UN POUR MOI ».

Or ce cimetière a un gardien et celui-ci, somnolant un tout petit peu, entend deux voix s'élever au milieu du cimetière et qui se partagent quelque chose en disant « UN POUR TOI, UN POUR MOI ».

IL se dit qu'à cette heure-là et en plein milieu d'un cimetière, « UN POUR TOI, UN POUR MOI » c'est Dieu et le diable qui se partagent les cadavres.

Il va donc réveiller le prêtre dans l'église en lui expliquant ce qu'il venait d'entendre.

Le prêtre décide de l'accompagner au cimetière armé d'eau bénite et de Bible.

En arrivant à l'entrée du cimetière, le prêtre et le gardien entendent les deux voix qui disent « UN POUR TOI, UN POUR MOI ».

Le prêtre et le gardien entreprennent donc de prier à l'entrée du cimetière lorsqu'ils entendent les deux voix du cimetière dire :

«SURTOUT N'OUBLIONS PAS LES DEUX QUI SONT RESTES À L'ENTREE DU CIMETIERE ».

Le Prêtre et le gardien ont battu ce jour-là des records de sprint en oubliant coupe d'eau bénite, parchemin et Bible...

Question:

Le prêtre a pensé qu'il aurait été choisi par qui ? Dieu ou le diable?

Retour à l'accueil