Pourquoi les sœurs ne célèbrent pas la messe ?

Les sœurs ne sont pas des prêtres. Ce sont les prêtres seuls qui peuvent célébrer la messe. Mais si tu retournes la question en demandant pourquoi les femmes ne sont pas  prêtres, je dirai que la question est délicate. De prime abord, il n’y a rien qui empêche cela. Mais si l’on regarde bien l’entourage du Christ, on se rendra compte que c’est difficile d’admettre que les sœurs célèbrent la messe.

Quand Jésus Christ a appelé ses apôtres, il n’a pas appelé une femme pour être son apôtre. Et quand Jésus a institué l’Eucharistie le Jeudi saint, il n’y avait pas de femme; et Jésus n’a jamais demandé aux femmes de Faire ceci en mémoire de lui comme il l’a demandé aux hommes ses disciples.

Regardant bien les femmes qui suivent Jésus dans l’Évangile, on se rend compte qu’elles le suivent de loin, prêtant leur service à Lui et à ses apôtres sans prendre part complètement et effectivement dans leurs missions : Jésus envoie les apôtres seuls en mission, ils leur montre sa dernière volonté en leur demandant ‘‘Faites ceci en mémoire de Moi’’.

La Vierge Marie elle-même s’est plue de rester cachée, servant son Fils dans l’ombre et dans l’amour, sans chercher à faire ce que les apôtres faisaient. Si donc depuis la Vierge Marie jusqu’aux femmes des siècles passés, personne n’a trouvé d’inconvénient à ce que les femmes ne célèbrent pas la messe, il ne devrait pas poser de problèmes que maintenant on veuille que les femmes célèbrent la messe.

Ensuite même si les femmes ne célèbrent pas la messe, il ne leur manque rien. C’est un service que les hommes rendent. Cela ne leur donne pas directement le paradis. Il y a plus de femmes qui valent mieux que les hommes dans leur vie de foi. Et à mon avis, c’est cela le plus important. Même si les sœurs ne célèbrent pas la messe, elles ont les mêmes grâces que tous ceux qui croient en Dieu et souvent elles ont plus de grâces que les prêtres qui célèbrent la messe. Alors, qu’est-ce qu’il y a de mieux : célébrer la messe pour vouloir ressembler aux hommes ou bien participer tout simplement à la messe et bénéficier des grâces de Dieu ? Personnellement, je crois que c’est mieux d’avoir des grâces même si on ne célèbre pas la messe.

De toutes les façons, c’est Dieu seul qui décide. Depuis longtemps les femmes ne célébraient pas et elles ne se plaignaient pas et même elles comprenaient bien qu’elles ne peuvent pas célébrer la messe. Mais si Dieu le veut, s’il donne des révélations aux hommes pour que les femmes célèbrent désormais la messe, il le fera. Car nous ne saurons jamais la pensée de Dieu à perfection. Dis-toi toutefois que même si les sœurs ne célèbrent pas la messe, il ne leur manque rien des grâces de Dieu.

 

Retour à l'accueil