Introduction

            L’homme est un être complexe, formé d’une réalité physique et d’une autre réalité d’ordre spirituel. Aussi bien que tous les hommes cherchent à nourrir leur corps pour survivre, la plupart chercheront également à satisfaire leur soif spirituelle. Pour cela certains se retrouveront dans une des trois religions révélées ou dans d’autres religions comme l’hindouisme, le bouddhisme, etc. D’autres trouveront leur satisfaction dans des groupes religieux particuliers ou dans des sectes.

            Dans notre exposé, nous nous intéresserons de manière spéciale aux sectes qui prennent de plus en plus beaucoup d’ampleur dans le monde et même dans notre pays. Après avoir défini d’abord ce que nous entendons par ‘secte’ et classifié les différentes sectes, nous passerons à l’étude de quelques-unes pour enfin donner l’importance de cette étude pour nous aujourd’hui.

 

1.Définition et classification des sectes

 

1.1. Définition

Du point de vue de son étymologie, le mot ‘secte’ dériverait de deux latins : secare qui veut dire ‘couper, séparer’ et sequi qui signifie ‘suivre’. Secare traduit l’idée d’une doctrine séparée avec la doctrine d’une religion de base et sequi fait penser à un certain nombre d’adeptes à la suite d’un maître spirituel. Dans cette logique, certains spécialistes rapprochent ces deux mots et perçoivent le mot secte comme un groupe de personnes qui ont des pratiques religieuses et des croyances qui les distinguent des autres membres d’une religion et se regroupant autour d’un chef religieux ou d’un maître spirituel.

Précisons que le terme secte a une connotation péjorative. L’expression nouveaux mouvements religieux est souvent employée pour les désigner, quand bien même, il faut distinguer les nouveaux mouvements religieux sérieux des sectes totalitaires et dangereuses dont le père Jean Vernette nous donne quatre caractéristiques : “ l’aliénation des personnes par pressions morales et conditionnement psychologique ; la manipulation de la Parole de Dieu pour étayer la doctrine du mouvement, l’enfermement du groupe sur ses certitudes et la rupture avec les proches ; et, enfin, les visées financières. ”[1] Les sectes ainsi définies peuvent être classées suivant leur origine et leur doctrine

1.2. Classification des sectes

Depuis que l’homme a pris conscience de sa réalité spirituelle, il n’a cessé de développer des voies et moyens pour communiquer avec le Divin. C’est pourquoi nous assistons aujourd’hui à l’existence d’un grand nombre de traditions religieuses très anciennes. Entre autres, nous pouvons citer les religions à mystère d’Egypte, les traditions religieuses de l’Orient, les religions traditionnelles africaines, l’Islam, la tradition religieuse chrétienne… Avec l’idée de ‘couper’ ou de ‘séparer’ qui caractérise la secte, nous pouvons comprendre que la plupart des sectes dériveront de ces grandes traditions religieuses de base. Ainsi, nous avons la classification suivante :

 

1.2.1. Les sectes d’origine chrétienne

Dès les origines, des tendances et des divisions menaçaient l’Eglise de Jésus Christ. Au XI, on assista à la séparation entre l’Eglise orthodoxe et l’Eglise de Rome. Au XVI siècle, le christianisme d’Occident connut une grande cassure à cause des protestantismes de Martin Luther et de Jean Calvin. Ces mouvements ont donné naissance à plusieurs groupes religieux et à plusieurs sectes. Parmi les sectes d’origine chrétienne, on peut distinguer : Les Baptistes, les Méthodistes, les Adventistes du 7ème jour, les Assemblées de Dieu, les Chrétiens Evangéliques, les Témoins de Jéhovah, les Mormons, les Mennonites, les Christianismes Célestes, le Kimbangisme…

 

1.2.2. Les sectes d’origine orientale

Il s’agit des sectes qui ont pris naissance à partir des doctrines des religions de l’Orient comme le bouddhisme, l’hindouisme,…Parmi ces sectes, on peut citer : La conscience de Krishna, La Méditation Transcendantale, la mission de la lumière divine, le Mahikari…

 

1.2.3. Les sectes ésotériques

Nous voulons évoquer ici les courants philosophico-religieux qui ont un enseignement secret procédant par une série d’initiation. Parmi ces courants, retenons la Franc-Maçonnerie, la Rose-Croix (AMORC), la Fraternité blanche universelle, Ekhankar…

 

1.2.4. Les sectes syncrétistes

Les sectes syncrétistes proviennent de la fusion de plusieurs doctrines appartenant à plusieurs traditions religions. A titre d’exemple, nous pouvons citer entre autres : L’Eglise de la Réunification des chrétiens (Monistes), La religion des Extra-terrestres (Raëliens), la Foi mondiale baha’ie, la scientologie…Après cette classification, nous abordons maintenant l’étude de quelques sectes.



[1] Cité par DJENANE Kareh Tager, “Petit précis de sectologie’’ in L’actualité religieuse, 15 juin 1995, p. 16

 

 

Retour à l'accueil