Saint Barnabé, apôtre Mercredi 11 juin 2008

Ac11, 1+ ; Mt10, 7-13

 

Chers frères bien-aimés, la paix du Seigneur soit avec vous !

Aujourd’hui, l’église fait mémoire de l’apôtre Barnabé. Et les lectures choisies viennent à point nommer nous aider à comprendre le sens de la mission qui est confiée aux apôtres et donc à Barnabé aussi. Jésus vient en effet d’appeler ses douze apôtres. Leur mission est bien claire : « Allez, dit-il à ceux-ci, proclamer que « le Royaume des cieux est tout proche ». Il leur donne cependant ses recommandations qui sont une puissance en même temps qu’il leur octroie, à savoir : guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux, chasser les démons... La mission de Jésus est un ministère qui est tout entier caractérisé par le don de la vie. Aussi, les apôtres guériront des malades, chasseront des démons, ressusciteront des morts au Nom Jésus. C’est la manifestation de la miséricorde et de la toute-puissance de Dieu. Ce n’est pas une mission de mérite car ils l’ont reçue gratuitement et ils devront rendre service aux hommes gratuitement ; c’est cela le principe de l’action apostolique.

Barnabé, comme témoigne la première lecture, a été non seulement fidèle à cette mission, mais fut aussi un bon exemple qui valut au Seigneur bien de disciples.

A l’instar de Saint Barnabé, nous sommes tous invités à laisser Jésus nous guérir de l’intérieur afin de pouvoir à notre tour distribuer gratuitement aux hommes nos frères la vie que nous recevons de Lui. Cela exige en effet une certaine disposition intérieure d’humilité qui permettra à Dieu d’agir à travers nous. Nul ne pourra guérir, ressusciter et exorciser en comptant sur ces propres forces. Et l’apôtre Barnabé l’a si bien compris. C’est pourquoi il a tant réussi sa mission. Et pour la première fois, les disciples du Christ seront appelés « chrétiens » c’est-à-dire « d’autres christs » sous sa direction à Antioche la grande métropole.

Par ailleurs, toute mission apostolique a pour but d’apporter la paix. Et le Christ l’exprime si bien dans l’évangile : « Quand vous entrez dans une maison, dites : ‘‘La paix soit avec vous’’ ! … » La paix, c’est le salut ! On est cependant étonné d’entendre Jésus dire que « seuls ceux qui sont des hommes de paix recevront la paix» ! Cela se comprend selon ce proverbe Lyèla : « On ne force pas un vieux pour lui mettre la farine dans la besace ! » La paix étant le salut et le Christ ne forçant personne au salut qui se reçoit par libre consentement, il est aussi évident que c’est seulement ceux qui acceptent la paix qui la recevront convenablement. De cette façon, la paix du Christ est universelle et concerne tous les fils d’Adam. Juifs et païens sont tous appelés à former l’unique Corps du Christ ; et c’est cette mission que Barnabé a accompli dans sa vie, parcourant avec Paul, le monde des païens pour les convertir au Christ et leur donner la Paix, le salut !

Pour vous comme pour moi, nous devons tous être des apôtres du Seigneur dans le monde ; mais des apôtres qui apportent la Paix. Notre thème d’année le suggère si bien : « façonnés par la Parole de Dieu, oeuvrons pour une communauté de Justice et de Paix ! »

Que par l’Eucharistie de ce jour, Dieu nous donne d’imiter St Barnabé pour devenir de bons apôtres qui répandent la bonne odeur de la Paix autour d’eux et dans leur cœur même si ce sera au prix de la souffrance et du martyre. Amen !

 

Retour à l'accueil