Le passé, le présent et le futur…

Le passé qui se révèle une somme de tous les ‘‘déjà’’ avec leur poids de gloire ou de regret, un temps qui ne nous appartient plus ou que nous ne pouvons plus saisir et guider.

Le futur qui se révèle une somme de ‘‘pas encore’’ et sur lequel nous projetons le meilleur sans le réaliser encore.

Le passé, lui, est acquis et n’est plus à notre portée ; à quoi bon perdre notre temps dans le regret ou la joie de ce qui est passé ? Le futur n’étant pas encore une sûreté de faits, c’est en vain qu’on y consacre plein d’imaginations. Ce qui nous reste de fort, c’est bien le présent : Le temps, c’est celui-là ! Celui que Dieu nous donne ici et maintenant.

Et c’est en fait le produit de ce que je fais dans le présent qui embelli le passé (Si je me mets à vous injurier (insulter) tout de suite, dans 5mn ce sera le passé et je regretterai ce que j’ai fait ; ou encore si chacun de vous fait un cadeau à son voisin tout de suite, ce serait un bon souvenir demain.

C’est en tenant bien fort le présent dans notre vie, dans nos actions que le futur arrive plus ou moins comme on le souhaite ou plutôt de façon sûre (Si l’équipe de foot-ball du séminaire décide que d’ici la fin de l’année elle emportera tous les matchs, va-t-elle passer son temps à penser à ces matchs au lieu d’aller au terrain ? Non ! Elle va plutôt s’activer présentement au terrain avec joie et rigueur pour que ce souhait soit réalisé). Vous voyez quelle est la richesse du présent ! Faites-vous donc un bon passé en vivant bien le présent. Et réussissez le futur est en vivant également bien le présent. L’un et l’autre (le passé et le futur) se rencontrent merveilleusement dans le Présent.

Retour à l'accueil