Découvrir l’appel de Dieu

 

Il y a beaucoup d’appelés (gr. klêtoi) mais peu d’élus (Mt 22,14) car les élus sont ceux qui répondent à l’appel de Dieu dans la foi et l’obéissance (Heb 11,8). L’Eglise est maintenant le peuple constitué par l’appel de Dieu parce qu’elle a découvert l’appel et a répondu grâce au Christ.

Dieu a appelé certains de ses serviteurs à voix audible (p. ex. Abraham, Samuel). Mais il a appelé aussi certains par l’intermédiaire d’anges ou d’êtres humains. L’appel peut aussi prendre la forme d’une conviction intérieure croissante, confirmée par les avis des frères et sœurs et, éventuellement, par les circonstances. J’espère que c’est ainsi que nous avons été appelés et que vous êtes appelés. Ainsi donc Dieu vous a appelés mais il met sur votre route des hommes pour vous aider à discerner sa voix : vos parents (la vie familiale) ; vos amis et connaissances (compagnons) ; vos éducateurs (professeurs : vivre dans le respect du règlement et dans la droiture d’actions) et par la Voix de l’évêque au jour de l’ordination Dieu entérine son appel et le concrétise.

Vous devez être très fiers et dignes de cet appel que Dieu vous lance à travers le concourt de vos frères pour permettre la réalisation de cet appel. Judas est l’exemple d’un homme qui a été infidèle à sa vocation ; que Dieu vous garde d’être infidèle à votre vocation ! Si vous répondez à l’appel de Dieu, et travaillez de tout votre cœur pour lui, alors une grande récompense vous attend : joie, succès, bonheur et réussite de tous les temps.

Comme le dit St Pierre (2 Pi. 1,10), affermissez votre vocation, c.-à-d. faites-en ressortir les fruits. J’aurai aimé les énumérer tout de suite. Mais demain est un jour et on en aura une large occasion pour le faire.

Pour votre méditation, je vous propose (Gn12, 1-4)

Retour à l'accueil