CONCLUSION

Au terme de notre propos que pouvons retenir? Il ressort que le sacerdoce catholique est un phénomène unique né seulement de la foi, de la doctrine, de l'histoire, de la conscience croissante que l'Eglise a d'elle-même. Il n'est pas né des besoins religieux du peuple catholique et certainement pas de principes ou de théories concernant les droits de l'homme et de la femme. Le seul et unique archétype du prêtre catholique est la personne de Jésus- Christ dans sa relation avec l'Eglise, dans le mystère de sa vie une, parfaite, indissoluble avec elle. Parler de la mission de la femme dans l'Eglise c'est faire référence dernière à la Révélation. Jésus a accepté d'être accompagné par des femmes, devenues disciples de la parole. A chaque étape de sa vie, il a choisi une femme pour accueillir la révélation de son mystère et la porter aux apôtres. Ainsi la femme dans l'Eglise doit être reconnue et respectée comme soeur, libre partenaire, cohéritière de la grâce de vie, prophète du mystère de Dieu et pourquoi pas être appelée à élever la coupe pour le salut de l'humanité?

Retour à l'accueil