Troisième jour (20 août 2009)

 

Deuxième questionnaire :

 

1) Présenter les comportements qui constituent des menaces pour l’équipe presbytérale :

-comportement interne : exemple : manque de réunion périodique, la mauvaise gestion du bien commun, mauvaise manière d’exercer l’autorité, mauvaise manière d’accueillir l’autorité, manque de conscience professionnelle,

-Les relations de tout genre avec l’extérieur : exemple : l’ignorance du savoir vivre,

2) Formuler des recommandations aux prêtres pour une meilleure vie d’équipe, aux évêques pour mieux soutenir la vie des prêtres en équipe.

 

Le prêtre dans sa mission exerce in personna christi. Mt10, 19-20 : « •19Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas pour ce que vous direz et comment vous le direz, car ce que vous aurez à dire vous sera donné au moment même.  20 D’ailleurs ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » Le pasteur représente le Christ Chef, Pasteur et Prêtre.

Le prêtre ne doit donc pas banaliser les actions liturgiques. 2Co5, 16-20

Le prêtre représente le Christ qui est chef et pasteur de son Eglise. Il se situe dans l’Eglise comme membre et en raison de son sacerdoce ministériel, il se situe en face de l’Eglise, il est le vis-à-vis de l’Eglise ! Tout comme le Christ époux est le vis-à-vis de l’Eglise son épouse.

Et c’est sur ce point que se situe la non-admission des femmes au sacerdoce ministériel.

 

-La source sacerdotale

 

Dans l’après midi le prédicateur a resitué la nécessité de vie d’équipe comme bas d’un bon sacerdoce. L’évêque lui-même est fortement invité à faire équipe avec des prêtres.

Notre sacerdoce est une vraie source de fraternité. L’appartenance à un presbyterium autour de l’évêque est une caractéristique du prêtre. Le pasteur est frère de tous les autres membres du presbyterium dont il est membre. Et la manifestation de cette communion est la vie commune.

Le sacrement du sacerdoce est aussi un sacrement social. Les sacrements qui produisent la grâce sont sources de développement. Le pasteur est appelé à l’humanisation du monde. Faire l’unité des hommes.

 

Nous avons ensuite procédé à une mise en commun de nos travaux de carrefours d’hier soir et de ce matin :

 

*La prière en commun

Lieu de manifestation de notre foi, lieu de réconciliation et d’unité. Le thermomètre  de la santé d’équipe,

  

*La collaboration réelle dans l’accomplissement des tâches

Communication, conscience que l’on n’est pas seul et que seul on ne peut mener à bien la mission commune. Informer les autres des tâches à accomplir, repartir convenablement les tâches.

  

*La solidarité des membres de l’équipe

Elle s’exprime dans les moments de joie et de peine. Savoir dépanner l’autre, rester sur une même ligne de conduite pastorale.

Retour à l'accueil