L'ingratitude, le vice le plus vil

 

Quand tu fais confiance à quelqu'un et que cette personne te décoit, tu comprends vraiment l'ingratitude!

Quand tu as tout accepté pour quelqu'un et que cette personne te tourne le dos, tu comprends vraiment l'ingratitude!

Quand tu te dépenses sans mesure pour un homme et que cet homme vienne à ne rien reconnaître de tes efforts, tu comprends vraiment l'ingratitude!

Quand tu n'es pas compris par un ami et que celui-ci ne cherche pas à te comprendre, tu comprends vraiment l'ingratitude!

Quand tu ne croyais que seule une personne était la solution à tes problèmes et que cette personne te méprise, tu comprends vraiment l'ingratitude!

Quand tu ne sais plus comment te faire comprendre, comment faire pour comprendre alors que tout semble évident pour celui qui devrait comprendre et qui ne veut pas, tu comprends vraiment l'ingratitude!

 

Serait-ce la plus vilaine des maladies de l'existence?

Peut-elle déclarer peut-être la folie?

Peut-elle faire changer catégoriquement un homme de bien en mal?

 

L'ingratitude que l'on offre à son prochain est le plus grand mal pernicieux!

 

L'ingratitude que l'on reçoit de tierce est une bénédiction :

Heureux ceux à qui les autres montrent de l'ingratitude, ils peuvent s'estimer heureux d'avoir fait du bien pour récolter l'ingratitude en retour!

Heureux ceux à qui les autres montrent de l'ingratitude, ils peuvent s'estimer heureux d'avoir cherché le bien d'un homme pour récolter l'ingratitude en retour!

Heureux ceux à qui les autres montrent de l'ingratitude, ils peuvent s'estimer heureux d'avoir dépensé leur être pour récolter l'ingratitude en retour!

Heureux ceux à qui les autres montrent de l'ingratitude, ils peuvent s'estimer heureux d'avoir fait leur devoir en bien pour récolter l'ingratitude en retour!

Retour à l'accueil