Un jour, il y a quelque temps, un homme, qui était très triste, marchait dans les bois.

Comme il réfléchissait à sa vie passée, ce jour-là, il savait qu'il avait
fait beaucoup de choses qui n'étaient pas justes. Il réfléchissait à ceux

qui lui avaient menti quand il travaillait.


Ses pensées se tournèrent vers ceux qui avaient volé ses objets et
l'avaient triché. Il se rappelait les membres de sa famille qui sont

maintenant décédés.


Il réfléchit à sa maladie que personne ne pouvait guérir. Son âme se
remplit de colère, de ressentiment et de frustration.


Debout, ce jour-là, recherchant des réponses qu'il ne trouvait pas, sachant
qu'il ne pouvait  compter sur personne, il se mit à genoux au pied d'un

vieux chêne pour chercher Celui qu'il a connu et Qui serait toujours là..


Et, les larmes aux yeux, il pria :


«Seigneur, dans cette vie, vous avez fait des choses merveilleuses pour
moi.


Vous m'avez dit de faire beaucoup de choses pour vous, et j'ai heureusement obéi.


Aujourd'hui, vous m'avez dit de pardonner. Je suis triste, Seigneur, parce
que je ne peux pas et que je ne sais pas comment.


Ce n'est pas juste Seigneur. Je n'ai pas mérité ces malheurs que je subis
et que je ne devrais pas devoir pardonner.


Aussi parfaite que soit votre façon d'agir, Seigneur, c'est une chose que
je ne peux pas faire, parce que je ne sais pas comment pardonner..


Ma colère est si profonde, je crains que je ne puisse pas vous
comprendre, mais je prie pour que vous m'enseigniez à faire cette chose que
je ne peux pas faire : m'enseigner à pardonner. »

Comme il s'agenouillait là, dans l'ombre tranquille de ce vieux chêne, il
sentit quelque chose tomber sur son épaule.


Il ouvrit les yeux.

Du coin de l'œil, il vit quelque chose de rouge sur sa chemise. Il ne
pouvait se retourner pour voir ce qu'il y avait, car là où était le chêne
se trouvait maintenant au sol un gros morceau de bois carré. Il leva la

tête et vit deux pieds retenus sur le bois par un gros clou.


Il souleva la tête davantage, et les larmes vinrent à ses yeux lorsqu'il
vit Jésus accroché sur une croix.. Il vit des clous dans ses mains, une

entaille à son côté, un corps déchiré et battu, des épines profondes
enfoncées dans sa tête.


Enfin il vit la souffrance et la douleur sur son précieux visage.
Pendant que leurs regards se rencontraient, l'homme se mit à sangloter et
Jésus commença à parler.



« As-tu déjà dit un mensonge» demanda-t-il ?


L'homme répondit : « Oui, Seigneur.»


« As-tu déjà reçu trop de monnaie et l'as-tu gardée ? »


L'homme répondit : « Oui, Seigneur.» Et l'homme sanglota de plus en plus.
« As-tu déjà pris quelque chose à ton travail qui n'était pas à toi ? » lui

demanda Jésus.


Et l'homme lui répondit: «Oui, Seigneur.»


« As-tu déjà sacré, utilisant en vain le nom de mon père ? »


L'homme, en pleurant, répondit- « Oui, Seigneur.»


Comme Jésus demanda plusieurs fois «As-tu déjà ?


Il ne contrôlait ses larmes que pour répondre :


«Oui, Seigneur.»


Alors Jésus tourna sa tête d'un côté et de l'autre, et l'homme sentit
quelque chose tomber sur son autre épaule.


Il regarda et vit que c'était le sang de Jésus.


Quand il regarda de nouveau vers le haut, son regard rencontra celui de
Jésus, et il y avait un regard d'amour que l'homme n'avait jamais vu ou
connu auparavant.

Jésus dit : « Moi non plus, je n'ai pas mérité ceci, mais je te pardonne..'


Il peut être difficile de voir comment tu vas passer à travers quelque
chose, mais quand tu réfléchis à ta vie passée, tu te rends compte comme ce
fait est vrai.. 


SI VOUS NE PARDONNEZ PAS AUX HOMMES LEURS PECHES, VOTRE PERE QUI EST AUX CIEUX NE VOUS PARDONNERA PAS AUSSI.

SI VOUS AIMEZ SEULEMENT CEUX QUI VOUS AIME, QUELLE RECOMPENSE VOUS AUREZ AU CIEL, CAR LES PAIENS EN FONT AUTANT. DITES AU SEIGNEUR EN RECEVANT LA SAINTE COMMUNION: SEIGNEUR GUERRI MON COEUR AFIN QU'IL RECOIVE DE TOI LA GRACE DU PARDON!

Retour à l'accueil