Retraite annuelle des prêtres

Koumi du 30/07/2010 au 07/08/2010

 

 

Prédicateur :   Abbé André OUATTARA, ordonné en 1970,

du diocèse de Bobo-Dioulasso, prédicateur

 

Thème :« Saint Jean-Marie Vianney, modèle du prêtre pour moi aujourd’hui dans l’Eglise-Famille Burkina-Niger. »

 Troisième jour

02/08/2010, lundi

 

Le prêtre, homme de la communion et de la mission

La communion : pour le commun de l’entendement, communier c’est recevoir l’hostie consacrée et la communion c’est l’hostie consacrée.

Mais là, il s’agit de la « koinonia », la connaissance qui suppose l’amour.

La spiritualité de la communion suppose une spiritualité de l’Eucharistie. Cette spiritualité est fondée sur le modèle de la Sainte Trinité. Elle est le modèle d’amour inspiré par la Sainte Trinité où tout part du Père par le Fils sous la mouvance de l’Esprit. Elle suppose la reconnaissance des qualités des autres et les en  féliciter. C’est savoir donner une place à son frère et s’entraider à porter les fardeaux les uns des autres. C’est dans la concélébration que s’exprime le mieux la communion, unité et fraternité sacerdotale. Ga3, 27-28. Eph2, 19-20. Aux personnes consacrées il est demandé d’être expertes en communion et d’en vivre la spiritualité.

L’abus de liberté, l’abus d’autorité, la recherche de la promotion, la préservation extrême de la vie privée, la jouissance de ses biens personnels, la concurrence, la rivalité, la jalousie, le mensonge, le manque de transparente, l’esprit de domination, l’égoïsme etc. sont ce qu’il y a de dangereux contre notre communion dans nos équipes sacerdotales.

La mission : La communion engendre la mission. La communion se présente comme communion missionnaire. La communion est à la fois la source et le fruit de la mission. La communion est missionnaire et la mission est pour la communion. (Rm10, 15). La mission engendre la mission. Il s’agit également de susciter une nouvelle évangélisation.

Membres de l’Eglise famille de Dieu, laïcs et clercs doivent travailler dans le temps de la grâce en ce temps d’agitations diverses.

La mission engendre la communion : 1Jn1, 3 : « ce que nous avons vu et entendu, nous nous l'annonçons, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous, et que notre communion soit avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. »

1Jn4, 9-10 : « Il a manifesté son amour pour nous en envoyant son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

Et cet amour consiste en ce que ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils comme victime de propitiation pour nos péchés. »

 

 

Le prêtre, un frère parmi ses frères

Au milieu de tous les baptisés, les prêtres sont des frères parmi leurs frères. Frères, sœurs, sont des termes qui rencontrent notre communion. Ph1, 12 ; 1Co1, 10 ; Ga1, 11 ; Col1, 2 etc.

St Paul appelle Epaphrodite son frère ; il appelle Timothée son frère ; tous ses compagnons sont ses frères ; Onésime est son frère très cher. Le frère et la sœur doivent faire l’objet de notre plus grande attention. La fraternité  est l’expression de l’amour par excellence. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. La charité des œuvres donne sens à la charité des mots. L’amour pour Dieu se manifeste dans l’amour pour le frère et la sœur. Jésus lui-même s’identifie au plus petit des frères. Ac4, 32. C’est l’idéal que nous devons chercher. L’harmonie des cœurs est l’expression véritable de la fraternité. Si cette condition est remplie, on peut mettre tout en commun. « Aime et fais ce que tu veux », nous dit St Augustin. La fraternité vraie implique l’humilité, l’oubli de soi et la recherche du bien des autres.

La convivialité. Soyez bienveillants entre vous. Ne jugez pas et condamnez pas. (Ph2, 1-4).

Pardonnez-vous mutuellement. La fraternité suppose l’attachement au Christ. Le Christ est donc le repère par excellence Lui qui donne jusqu’à sa Vie. Jésus qui sanctifie et les hommes qui sont sanctifiés, sont de la même race ; et il n’a pas honte de les appeler ses frères. (He2, 10 ; Mt23, 8).

A l’africaine, la fraternité est forte mais reste dans le cadre de la famille humaine. La fraternité chrétienne est universelle à cause du frère Christ qui s’est livré pour tous.

Retour à l'accueil