14. Attentifs à la vocation spécifique des laïcs. Le souci des laïcs est au cœur  de l'Eglise, qui souligne avec insistance leur vocation à la sainteté et la triple fonction prophétique, sacerdotale et royale des baptisés et confirmés (118).

Les prêtres auront une attitude d'ouverture et d'attention à l'égard des laïcs et se considéreront comme eux disciples du Seigneur. Dans l'accomplissement de leur ministère, ils n'oublieront pas que, chargés de fonctions différentes, ils sont ensemble, avec les laïcs, membres du même et unique Corps du Christ, dont l'édification est la tâche de tous (cf. Rom 12, 4-10) (119).

La pastorale en faveur des laïcs tient compte avant tout de leur caractère séculier. Par vocation ils cherchent le Règne de Dieu en s'occupant des choses temporelles. Ils vivent dans le siècle, engagés dans la condition ordinaire de la vie familiale et sociale, mais ils sont appelés par Dieu, étant à l'intérieur du monde et agissant comme un ferment, à la sanctification de ce monde, guidés par l'esprit évangélique (120). Dans les Eglises situées dans des ensembles humains où les chrétiens sont en minorité, la présence des laïcs baptisés revêt une signification particulière: ils peuvent donner un témoignage plus facilement perceptible de la force et de l'actualité du message évangélique (121).

L'action des laïcs se révèle aujourd'hui particulièrement précieuse et nécessaire pour que le service missionnaire de l'Eglise se développe toujours plus largement et engage solidairement tous les baptisés. Dans cette perspective, la formation d'un laïcat adulte et bien engagé se présente comme un élément fondateur essentiel et irremplaçable pour l'implantation et le développement de l'Eglise (122).

Les prêtres s'efforceront de garder vivant, dans la conscience de leurs fidèles, le grave devoir d'être des messagers de l'Evangile et les animateurs de l'ordre temporel, solidaires de leurs concitoyens, dans un esprit de charité et avec la force de l'Evangile (123).

Au plan de l'apostolat des laïcs, les prêtres se feront les promoteurs convaincus du laïcat, formant les laïcs de manière adaptée, les animant pour qu'ils s'engagent avec ardeur, poussés par un esprit vraiment chrétien (124). Ils les insèreront dans les conseils et les autres organismes, ils leurs confieront des charges dans la communauté, conformémement à leur vocation propre et leurs dons particuliers (125). Ils ne se substitueront pas aux laïcs;ils les encourageront dans leurs activités, étant convaincus que la croissance de l'Eglise, spécialement en mission, passe par la présence dynamique d'un laïcat toujours mieux préparé et vraiment responsable.

La présence des femmes dans la pastorale mérite une attention spéciale. En vertu des valeurs propres à la féminité (126), la femme intervient avec plus de pertinence dans certains domaines, où sa présence doit être mise en valeur, comme la vie familiale, l'éducation des jeunes, les œuvres d'assistance et de charité, etc. ou des domaines dans lesquels il n'est pas souhaitable qu'un homme, plus particulièrement un prêtre, intervienne. La collaboration pastorale avec les femmes exige des prêtres beaucoup de maturité et de réserve. La direction immédiate des activités regroupant des femmes sera confiée de préférence à l'une d'entre elles.

Retour à l'accueil