Septième jour de la retraite

Premier entretien

 

Conseils pour ma vie spirituelle

        Nous avons vu toute l’importance qu’attache Jésus à faire la Volonté de son Père. C’est son obéissance, la remise totale de lui-même à son Père, sa disponibilité entière entre les mains de son Père par amour qui est la cause de notre Salut. Il a dit Oui en notre nom !

        En Jésus et avec Lui, notre vie nouvelle de fille et de fils est vie d’adhésion concrète aux désirs du Père. D’où comme déjà nous le soulignions, nous voyons toute l’importance de la recherche de la volonté de Dieu dans notre vie. Que veut-il de moi ? Qu’attend-il de moi ? Quels sont ses désirs sur moi aujourd’hui, maintenant?

        Mais comment vraiment connaître sa volonté d’amour sur moi ?

        En l’écoutant, en le regardant agir… En écoutant son Église qui explicite, qui précise, qui actualise… En accueillant ma règle de vie et aussi les orientations offertes par mes supérieurs hiérarchiques; en étant attentif à l’Esprit qui me parle dans la prière, dans les événements, dans mon cœur…en étant attentif à ses mouvements qu’il suscite en moi…

        Il est bon de nous demander souvent au cours de la journée…ce qu’Il attend de moi, ce qu’Il m’invite à vivre, ce qui lui fait le plus plaisir. C’est le sens de l’examen quotidien du conscient qui consiste en la reconnaissance de ce qu’il me dit et de ce qu’il fait, de la récollection mensuelle, de nos retraites annuelles.

 

        Nous devrions être toujours en état de discernement spirituel, attentifs aux mouvements de l’Esprit en nous, aux signes qu’il nous donne…pour notre vie personnelle mais aussi pour notre vie communautaire et notre vie apostolique.

        C’est aussi là que se place l’aide si précieux d’un accompagnateur spirituel.

        Il peut nous aider à discerner parmi différents attraits, différentes voix, ce que le Seigneur nous invite davantage à vivre.

        L'accompagnateur ne nous dictera rien. Il confirmera ou nous invitera à nuancer ce que nous avons pu discerner dans les signes.

        Comme il est important de rester toujours ouvert, disponible…comme le Seigneur !

        Alors ce sera la paix, la joie, l’assurance que je marche en sa présence vers l’avènement du Royaume.

        Il serait dommage de nous reposer uniquement sur ce que nous demande notre évêque ou encore notre responsable de fraternité pour décider de l’orientation à donner à notre journée.

        Avec notre plongée en Christ par notre baptême, la loi nous est devenue intérieure…c’est l’Esprit…Habituellement il n’ira pas contre les supérieurs mais il ira beaucoup plus loin dans ses invitations.

 

Entretien

        Que de choses à retenir, me direz-vous en cette fin de retraite ! Que de choses à retenir et pas toujours faciles à mettre en pratique!

        Que de travail à faire ! Que d’exigences ! Est- ce que tout cela sera vraiment possible ? Lorsqu’Il nous a invités à devenir ses témoins, nous n’avons jamais pensé que ça impliquait tout cela.

        Et pourtant, il nous est arrivé de rencontrer des grands frères, des grandes sœurs qui ont le cœur et les mains pleins d’amour, tout donnés à leur mission, toujours prêts à rendre service…et avec cela ils respirent la paix, la joie.

        Ils ont un travail fou et pourtant ils sont toujours prêts à nous offrir un coup de main…à dire oui. On les sent heureux, aimés, comblés…Et ils font tout cela si naturellement comme si c’était chez eux une seconde nature. Que s’est-il passé pour qu’ils en arrivent à ce point ? Tout simplement, ils se sont faits disponibles, accueillants à l’Esprit de Jésus. Ils se sont laissés façonner par l’Esprit.

        Nous en avons souvent parlé au cours de cette semaine mais sans nous y attarder.

        Le grand secret de notre vie de disciple, c’est que nous sommes habités par l’Esprit de Jésus, ce feu incandescent d’amour, de bonté, de vie en plénitude qui l’a animé.

        Il nous a été donné à notre baptême comme un germe de vie nouvelle. Il agit en nous. Il informe tout notre être, nos manières de penser, nos attitudes de vie progressivement.

        C’est Lui qui, en nous, nous rappelle les Paroles de Jésus, nous les rend vivantes, attrayantes, attirantes. C’est Lui qui fait qu’elles deviennent Vie.       C’est Lui qui nous donne le goût de les laisser pénétrer en nous. C’est Lui qui, petit à petit, nous donne de réagir à la manière de Jésus.

Il est là; il nous est donné mais il nous faut nous ouvrir à Lui, l’accueillir. Il nous faut nous rendre disponibles à son action en nous. C’est lui le maître de la prière. C’est lui qui nous fait appeler Dieu Abba. C’est lui qui nous révèle le visage de Jésus et qui nous fait nous y attacher. C’est lui qui nous entraîne à cette désappropriation et au don de nous-mêmes.

        Bien entendu, rien ne se fera sans notre effort, sans notre peine. Elles sont nécessaires. Pourtant c’est Lui qui fait tout !

        Regardons les apôtres !

        Durant ces trois ans de vie avec Jésus, qu’est-ce qu’ils ont compris des paroles et des signes de Jésus ? Au moment où Jésus s’apprête à retourner vers son Père, ils lui demandent quand va-t-il enfin établir son royaume ? « Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ? » Ac 1,6.

        Jésus les avait prévenus des difficultés et même des persécutions qu’ils rencontreraient un jour. À cela, Pierre avait répondu : « Je donnerai ma vie pour toi. » Jn 13,37. Mais au moment où ils le verront les mains liées, tous se sauveront. Une fois Jésus mort, ils s‘enfermeront tout tremblants par crainte que leurs frères juifs ne leur fassent subir le même sort.    Et c’est là que le Ressuscité vient les trouver.

        « Le soir, ce même jour, le premier de la semaine, et les portes étant closes, là où se trouvaient les disciples, par peur des juifs, Jésus vint et se tint au milieu et il leur dit : « Paix à vous ! » Il leur montra ses mains et son côté. Ses disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur. Il leur dit de nouveau : «

« Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. » Jn 20,19-23.

        « Il souffla sur eux… » Un geste qui montre une création nouvelle. Il leur partage son Esprit. Il en fait des hommes nouveaux…des témoins, des prophètes, des créateurs, des donneurs de vie.

        Vous vous souvenez, au cours de sa vie terrestre, il leur avait promis son Esprit qui rendrait leur vie féconde.

        « Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus debout s’écria : « si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive, celui qui croit en moi ! » Selon le mot de l’Écriture, « De son sein, couleront des fleuves d’eau vive. » Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient crû en Lui. » Jn 7,38-39.

        Au moment de l’Ascension en Lc 24,49, Jésus s’adresse à ses apôtres en leur disant :

« Voici que moi je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la force d’en haut. »

        En Luc, Jésus parle de l’Esprit comme de la force d’en haut, de la force de Dieu.

        En Jean, dans le discours d’adieu, l’Esprit est décrit comme celui qui vous rappellera tout ce qu’Il a dit et il vous enseignera tout. Jn 14,26.

        « J’ai encore beaucoup à vous dire mais vous ne pouvez pas le porter à présent. Mais quand il viendra, Lui, l’Esprit de Vérité, il vous introduira dans la Vérité toute entière; car il ne parlera pas de lui-même mais ce qu’il entendra, il le dira et il vous dévoilera les choses à venir. Lui me glorifiera. Car c’est de mon bien qu’il recevra et il vous le dévoilera. » Jn 16,12-15.

        Vraiment, les promesses de Jésus se sont réalisées. Cette poignée d’hommes deviendra sel de la terre et lumière pour le monde.

        Ils deviendront les témoins hardis du Ressuscité devant les grands du monde. Lc 12,11 et Mt 10,17-20.

        Ils partiront aux quatre coins du monde…

        Ils deviendront des rassembleurs extraordinaires. Partout ils créeront des communautés. « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre » leur dit Jésus au moment de remonter vers son Père en Ac 1,8.

        Ils revinrent à Jérusalem, nous dit les Actes. Ils se retirèrent à la chambre haute où ils se tenaient habituellement.

        « Tous d’un même cœur étaient assidus à la prière avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus et avec ses frères. » Ac 1,12-14. Et nous connaissons tous l’événement de la Pentecôte que Luc nous raconte en Ac 2,1-41.

        « L'Esprit est source de nouveauté, d'imagination, de créativité, l'Esprit à l'oeuvre dans la résurrection de Jésus. Il est nouveauté, imagination, créativité de l'amour, l'Esprit qui vient soudainement et qui, si souvent, par conséquent, nous dérange. L'esprit qui parfois entre dans nos vies comme une brise légère, comme un souffle d'air frais dans notre vie, dans la vie de l'Église, dans la vie de nos communautés. Mais aussi l'Esprit qui, tel un ouragan, balaie nos cœurs, nos esprits, nos vies, pour les libérer de tant de vieilles choses qui s'y sont accumulées au fil des ans...

        la mission des apôtres sera de communiquer au monde la Bonne Nouvelle de Jésus Christ...Des langues qu'on dit de feu...un feu d'amour! L'esprit de la Pentecôte donnera aux apôtres, aux disciples de parler le langage de l'amour, de proclamer la Bonne Nouvelle que Dieu a tant aimé le monde qu'il lui a donné son fils unique...

        Miracle de communication, la Pentecôte est aussi dans le récit de Luc miracle d'unité, d'un cheminement vers l'unité...» Pierre Simson, p. 166.

        Ce que les premiers apôtres ont expérimenté, les chrétiens des générations suivantes le vivront de la même façon.

        St-Paul rappellera aux Thessaloniciens en 1 Thes 4,8,

« Dieu vous a fait le Don de son Esprit Saint. »

        Et en Romains 5,5, « L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous fut donné. »

Et en 8,9, « Vous, vous n’êtes pas dans la chair mais dans l’Esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. »

        Il y a enfin cette grande exhortation dans les c. 4 et 5 de la lettre aux Éphésiens…Et que dire de l’action de l’Esprit aujourd’hui dans l’Église, dans nos Instituts, dans nos diocèses et nos paroisses ?

        « Le miracle de la Pentecôte continue. L'Esprit nous appelle à être des constructeurs de ponts, des bâtisseurs de communautés, par la proclamation, le partage de la Bonne nouvelle de Jésus Christ qui nous a été confiée. Nous devons par conséquent être prêts à parler, à communiquer, même si cela comporte des risques. C'est là une exigence de notre foi. Il est toujours risqué de sortir de soi pour rencontrer l'autre. Mais aimer est à ce prix.

        Prêts à parler, à communiquer les merveilles de Dieu et de telle façon que la Bonne Nouvelle soit perçue comme < Bonne Nouvelle > par les gens qui entendent...Nous devons rendre < l’Évangile désirable > de telle façon que les gens puissent nous comprendre et se sentir invités à prendre une décision qui transformera leur vie.

        Nous devons prendre le temps de laisser ces mots, ces images nous interpeller. Riches de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, essayons-nous, non seulement de laisser la Bonne Nouvelle nous guider et inspirer notre vie, mais encore de la communiquer, de la partager avec d'autres ? Si cette bonne nouvelle est vraiment pour moi une bonne nouvelle, je chercherai et trouverai des moyens de la communiquer, de la partager avec d'autres. Si je ne le fais pas, c'est peut-être parce que je n'estime pas assez le trésor qui m'a été confié. Peut-être dois-je prendre le temps d'écouter plus longuement l'appel de Jésus m'invitant à être témoin de l'Évangile aujourd'hui dans le monde. » Simson, p.167-168

 

Pour notre prière,

 Je vous suggère le texte de Ac 2,1-13 ou encore de Jean 20,19-23.

 

Après nous être rappelé du Don que le Ressuscité nous fait de l’Esprit et avoir rendu grâce, prions le Seigneur de nous rendre disponibles à son Action en nous. Ensemble prions les uns pour les autres  avec Marie pour que le Ressuscité nous comble de l’Esprit !

Retour à l'accueil