Des trois formations que proposent les évêques de la Conférence Episcopale Burkina-Niger, j'ai, pour ma part, participé à la troisième qui s'est tenue au Grand Séminaire St Jean-Baptiste de Wayalgê à Ouagadougou.

Elle avait pour thème :

 

"L'ENTREPRENARIAT DANS UNE OPTIQUE D'AUTOPRISE EN CHARGE DE L'EGLISE-FAMILLE DU BURKINA-NIGER ET LA TRANSFORMATION DES MENTALITES."

 

Et cette formation fut donnée par Monsieur Pierre Claver DAMIBA, Administrateur de Société et Consultant International à Ouagadougou.

 

A dire vrai, Monsieur DAMIBA est un maître en la matière. C'est avec une aisance certaine, une perspicacité extraordinaire qu'il nous a exposé en un jour, son si faramineux et riche travail qu'il avait pris un soin spécial de préparer pour nous.

 

Avant de partager le résumé de son travail avec vous, voici ces mots pour commencer :

"

Permettez-moi, tout d’abord, d’adresser mes remerciements au Groupe des Jeunes Prêtres de la Conférence Episcopale Burkina-Niger pour m’avoir invité à animer leur session de 2011 sur le thème "l'entreprenariat dans une optique d'autoprise en charge de l'Eglise-Famille du Burkina-Niger et la transformation des mentalités."

 

A la vérité, la transformation des mentalités est le « sésame ouvre toi » de l’autoprise en charge qui est une interpellation non seulement à votre niveau et à votre groupe de jeunes Prêtres mais au niveau et à l’ensemble de tous les Africains au Sud du Sahara, aussi bien les individus que les nations. Mieux, nous pouvons même considérer la priorité à donner à la transformation des mentalités comme un thème transhistorique ; c’est, en effet, une quête qui aura traversé des siècles et des millénaires de notre histoire collective. Nous nous devons en conséquence de considérer la libération comme étant la réponse ou plutôt le processus radical au sein duquel devront s’inscrire nos réponses individuelles et collectives... 

 

Je me dois aussi de vous confesser, à ce stade de mes remerciements, qu’en préparant cette série de conférences ou de thèmes d’animation, il me revenait constamment à l’esprit cette phrase ou plutôt ce message de Saint Paul aux Romains inscrit à l’entrée principale, à l’architrave comme diraient les architectes, de la Cathédrale Saint Paul à Abidjan et qui n’a pas cessé de m’interpeller et de me nourrir tout au long des travaux préparatoires de la présente session. On peut y lire, en effet, cet écrit de St Paul : « Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui offrir vos corps en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c'est là le culte spirituel que vous avez à rendre » (Rm 12,1).

 

C’est donc en m’enracinant dans cette parole nourricière que mon esprit m’aura inspiré sur les changements de mentalité et l’autoprise en charge, à savoir, « offrir nos corps en sacrifice saint »… En ces paroles, en effet, je voudrais voir, trouver le fondement, la source et la finalité du thème de la présente réunion qui, je le souhaite, contribuera à nous rendre « capables de plaire à Dieu ».

 

Je me recommande à vos prières et merci encore."

 

DSC02170

                                              Monsieur Pierre Claver DAMIBA

Retour à l'accueil