Philosophie - Le Jugement

 

7. Le Jugement.

 

Il est une décision réfléchie sur une chose que l’on considère comme vraie.

 

         Problème : Le fondement de nos jugements.

 

         « Penser, c’est juger. »

J.P.Sartre.

 

« C’est une partie de bien juger que de douter quand il faut. » Bossuet.

 

-Pour les Stoïciens, nos jugements sont faussés par nos désirs et passions.

-Pour les intellectualistes, tel Spinoza, le jugement est fondé sur l’évidence intérieure. 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
" Problème : le fondement de nos jugements" Effectivement.
Car si j'émets un jugement de valeur sur la conduite de quelqu'un, cela implique que je voudrais qu'il agisse comme je l'entends.
Il y a deux façons de justifier cette prétention :
- soit je suis directement, personnellement impacté par sa conduite, et alors je peux me baser sur l'effet qu'aura eu sur moi cette conduite
- soit je fais référence à un système, une conception d'ensemble d'où découle mon jugement. Mais alors, au nom de quoi puis-je vouloir lui imposer mon système, un système qui, d'ailleurs, ne
saurait être démontré sans s'appuyer sur un autre système qui ne saurait etc.

Savoureux ce propos de Jésus : ne jugez pas et vous ne serez pas jugé.
Mais ne jugez pas est un jugement : il ne faut pas juger, c'est mal de juger. Alors ne juge pas mon jugement.
Répondre